Marion_GilbertMidi Libre

Sur les bancs de l'Assemblée, c'est un peu comme à l'université... dans l'hémicycle, des affinités se créent... ou pas. Certains députés évitent tout particulièrement de fréquenter, voir même de croiser dans les couloirs Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard.

Selon un article du Lab d'Europe 1, uu'ils soient voisins dans l'hémicycle ou voisins de bureaux, des députés jouent même de malice pour ne pas croiser dans les couloirs de l'Assemblée les deux élus du Front national. Lors de la rentrée parlementaire, alors que les députés étaient assis par ordre alphabétique, Jean-François Copé, n'avait pas apprécié de se retrouver à côté de Gilbert Collard. "Je n'ai jamais de chance" avait-il déclaré.

Lorsque le président de l'Assemblée a été élu, la benjamine Marion Maréchal-Le Pen surveillait la remise des bulletins des députés dans l'urne et, politesse ou pas, certains n'avaient même pas voulu lui serrer la main.

Le Monde cite Christophe Cavard, député EELV du Gard, qui ne veut pas "avoir à faire la conversation avec eux". Et chacun sa technique, lui il fait "en sorte de les croiser le moins possible, je passe par le petit escalier parce que je sais que eux prennent l'ascenseur."

midilibre.fr le 01/08/2012