Bové"Si le loup risque d'attaquer un troupeau, la meilleure façon de faire c'est de prendre un fusil et de tirer"

Déclaration du député européen EELV sur une radio de Lozère mi-juillet au sujet de l'attaque par des loups d'un troupeau de brebis dans ce département.

José Bové chantre de l'écologie active et de la défense des milieux naturels serait-il tombé dans une marmite pleine de la potion magique de la réalité et du bon sens ?

Non, selon l'Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) qui a porté plainte contre le destructeur d'OGM pour "incitation à la destruction d'une espèce protégée". D'après l'association monsieur Bové de la sorte donne un coup de main à ses amis éleveurs.

Le député EELV interrogé par Le Monde enfonce le clou : "Il faut que nous, les écolos, on arrête la langue de bois : on ne peut être à la fois contre la désertification des campagnes et l'extension urbaine à l'infini, et en même temps créer à la campagne des espaces où les agriculteurs ne peuvent pas vivre".

Oui à l'écologie gauchisante et à la régularisation des sans-papiers qui pourront se créer un Paradis dans le Larzac et dans cette sublime région qu'est le Languedoc-Roussillon mais sans les loups !

Faut pas pousser quand même !

Guillaume Schirer