La consulaire Brest

Ouest-France

Par Alexandre Salle le 04/08/2012

Baba Merzoug est à Brest depuis 179 ans. Une demande officielle de l'Algérie pour son retour a été faite début juillet.

Baba Merzoug pour les Algériens, La Consulaire pour les Français. Ce canon de 12 t, long de 7 m, capable de tirer à 4,8 km, est l'un des symboles des relations franco-algériennes.

Le canon avait été ramené en France comme trophée de guerre le 5 juillet 1830, au moment de la conquête de l'Algérie. Transformé en colonne, il est érigé au milieu de l'arsenal de Brest en 1833. Il n'en a pas bougé depuis. Mais...

« Il fait partie de l'histoire de la Marine »

« Une demande officielle des autorités algériennes pour le faire revenir à Alger a été déposée au Quai d'Orsay début juillet », indique une conseillère du cabinet de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. Une première dans cette affaire, où déjà deux demandes d'associations algériennes pour son retour au pays avaient été éconduites par la France. L'instruction du dossier devrait prendre plusieurs semaines.

Malgré cette demande officielle, le retour du canon en Algérie est loin d'être acté : « L'Amirauté est très attachée à ce canon, qui fait partie désormais de l'histoire de la Marine nationale », a prévenu le ministère de la Défense. Le sort du canon est examiné en ce moment par le ministre des Affaires étrangères. Pour la petite histoire, un coq orne le sommet de Baba Merzoug, une patte tenant un globe terrestre. Symbole de la puissance impériale d'alors.