Jospin_sourire

Le président de la République a nommé à la présidence de la commission de rénovation et de déontologie de la vie politique l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac entre 1997 et 2002 Lionel Jospin. Il devra rendre son rapport à François Hollande en novembre.

Déjà il nous paraît assez étonnant de nommer un homme politique théoriquement en retraite -monsieur Jospin a tout de même 75 ans- mais il n'est pas le seul "rescapé" des années "gauche plurielle" à se retrouver "commissaire" puisqu'on y retrouve plusieurs conseillers de l'ancien chef du gouvernement.Pour sa prestation qui on s'en doute risque d'être épuisante pour un homme âgé, Lionel Jospin va percevoir la rondelette somme de 122 000 € !

Seule représentante de "l'opposition" Roselyne Bachelot, elle, va recevoir 92 000 € et leurs collègues 80 000.

A ces sympathiques nominations et versements d'argent public, le décret n° 2012-875 ajoute une clause bien agréable aux amis de monsieur Jospin puisqu'il est notifié que la commission peut entendre ou consulter toute personne de son choix et que ces personnes entendues toucheront une indemnité de 35.000€ pour leurs conseils.

Parmi ces conseillers forcément compétents en matière de déontologie et de rénovation de la vie politique il y a Sylviane Agacinski, philosophe et accessoirement épouse de monsieur Jospin et Pierre Bachelot qui a pour lui d'être le fils de Roselyne Bachelot.

Oui, c'est une présidence normal.

Guillaume Schirer