Saint_Just_2FN

Communiqué de Presse de Wallerand de Saint Just, Membre du Bureau Exécutif du Front National du 30/08/2012

Quelques semaines après l’élection de François Hollande, une sénatrice socialiste réclame l’intervention de l’armée dans les quartiers-nord de Marseille. C’est dire que le niveau de l’insécurité y est vraiment très élevé. Mais, c’est dire aussi que le niveau de la pensée politique de cette sénatrice est, lui, peu élevé… Car enfin, que fera l’armée de plus que la police en l’état de la politique que veulent mener M. Valls et Mme Taubira ?

En vérité, si la question des moyens se pose, c’est surtout la question des instructions reçues par les forces de sécurité qui se pose. Aujourd’hui, elles n’ont pas les instructions d’éradiquer l’insécurité, la violence et le crime. Au contraire, avec la gauche, est revenue la culture perpétuelle de l’excuse et les délinquants ont de beaux jours devant eux.

Ainsi, au lieu de se livrer à ces rodomontades, Mme Samia Ghali ferait mieux de se tourner vers les ministres de M. Hollande pour leur demander de faire simplement leur devoir et de s’inspirer du programme du Front National : Il est impératif de mener une répression très sévère contre les attaques organisées visant les forces de l’ordre, les secours ou les pompiers. Il faut démanteler vraiment les réseaux du banditisme, des « grands frères » et des caïds de la drogue et exercer une pression policière aussi dure que nécessaire sur les bassins de la criminalité pour permettre aux français de vivre normalement dans ces territoires scandaleusement délaissés par la République.