RappeurLa Montagne

Par Coralie Zarb le 26/09/2012

voulait devenir célèbre. Pour cela, il postait des vidéos de lui sur Youtube, se disant le meilleur hacker du monde ou le plus beau, ou le meilleur boxeur…

« Un petit caïd qui se prend pour un membre de la Mafia », commente la présidente du tribunal correctionnel de Limoges, devant lequel le prévenu de 23 ans était jugé en comparution immédiate, hier.

Il n’aura finalement réussi qu’à alarmer les autorités françaises par les menaces qu’il profère, muni d’une arme de poing, dans deux de ses clips. « J’ai un gun à gaz. Ceux qui ont un problème, c’est facile à le régler, je tire quelques coups sur les gens pour les handicaper à vie ».

Inquiétant. Mais il y a plus. Le jeune homme a envoyé un courriel au consulat de France à Ankara en Turquie, le 9 août dernier, avec des menaces de mort. « Je vais vous mettre six balles, je vais tuer vos enfants et sodomiser vos mères, bande de chiens, sales français », entre autres réjouissances. Ces menaces, dans le contexte politique actuel, sont prises très au sérieux et l’ambassade porte plainte.

Les enquêteurs remontent jusqu’au jeune homme, domicilié à Limoges. Il est interpellé par la police le 19 septembre et poursuivi pour menaces de mort matérialisées par un écrit en raison de l’appartenance à une nation, une race ou une ethnie déterminée. Il risque cinq ans de prison.

Devant la police, le prévenu, français d’origine turque, explique avoir envoyé les menaces au consulat par colère, à cause d’un problème administratif mal réglé… Contrairement à ce qu’ils craignaient, les enquêteurs ne se trouvent pas face à un terroriste potentiel, mais face à un jeune « immature ».

Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public : 5 mois avec sursis mise à l’épreuve pendant 18 mois avec l’obligation d’effectuer un travail d’intérêt général de 160 heures. Et bien sûr, l’interdiction de détenir une arme pendant cinq ans.