UDC_Stopper_l_immigrationL'auteur ou les auteurs de cet article n'est en rien membre du FN ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique et il ne partage pas forcément les idées défendues ici

Nouvelles de France

Par Pierre de Bellerive le 01/10/2012

En désaccord avec les politiques d’immigration menées en Suisse à l’initiative de l’Union démocratique du centre (UDC), Amnesty International, qui demande « une politique d’asile juste et humaine », a violemment attaqué le parti de droite en publiant une vidéo caricaturant certains de ses ténors. Le ministre de la Défense Ueli Maurer et Christoph Blocher, conseiller national, y sont représentés frigorifiés et affamés, cuisinant le bouc « Zottel », la mascotte de l’UDC. Le conseiller national UDC Oskar Freysinger y est, quant à lui, représenté en demandeur d’asile

syrien. Ce dernier a réagi au quart de tour en dénonçant « l’irrespect d’Amnesty International vis-à-vis de représentants de l’Etat de droit et d’une bonne démocratie » et fustigeant une campagne « mensongère ». « Il s’agit d’un manque flagrant de bon sens, pour une organisation qui prétend défendre les droits de l’homme », a-t-il conclu.Une campagne qui n’empêche pas l’UDC de lancer une nouvelle « initiative » qui prévoit au moins deux nouvelles mesures. Les demandeurs d’asile devraient être internés dans des centres pendant toute la durée de la procédure d’asile. Celle-ci pourrait en outre réduite à 30 jours et le délai de recours à 10 jours.