Bangladesh

Le Salon Beige

Par Michel Janva le 08/10/2012

Au Bangladesh, des enfants chrétiens sont enlevés, vendus aux madrassas et convertis à l’islam ou ils finissent entre les mains de trafiquants sans scrupules qui les vendent à l’étranger comme esclaves. C’est ce qu'a déclaré S.Exc. Mgr Moses M. Costa, Evêque de Chittagong.

« J’ai parlé avec certaines personnes de nos communautés, personnes qui ont dénoncé à la police cette pratique illégale. La population est apeurée. Les familles qui, après avoir été trompées, retrouvent leurs enfants, sont ensuite contraintes à fuir et à se cacher pour éviter des représailles. Nous cherchons à leur fournir refuge et assistance. Nous demandons une intervention décidée de la police afin de garantir la légalité et la liberté de nos communautés ».

Le processus est connu : des intermédiaires, qui se font passer pour des opérateurs d’organisations humanitaires et d’agences qui offrent du travail, se rendent dans les familles tribales et promettent de pourvoir à l’instruction de leurs enfants. Les familles paient jusqu’à 145 €uros pour pouvoir les scolariser. Mais les trafiquants vendent ensuite les enfants pour les islamiser. Une autre branche est celle du trafic d’êtres humains. Dans ce cas, les enfants sont vendus à l’étranger, souvent à des familles aisées des pays arabes ou de la péninsule arabique, où ils deviennent de petits esclaves.

Environ 105 enfants chrétiens ont été récupérés au cours de ces derniers mois parce qu’ils sont parvenus à s’enfuir des madrassas.