SNCG_Logo_trainFN

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front national du 22/10/2012

L’enquête UFC-Que Choisir auprès des usagers de la SNCF montre un mécontentement croissant vis-à-vis de l’entreprise nationale, qui ne surprendra pas les habitués du rail.

Tarifs illisibles, hausse des prix, retards, propreté : les motifs d’insatisfaction sont de plus en plus nombreux.

En réalité, cette dégradation du service est en marche depuis plusieurs années : la SNCF est victime d’une désorganisation absurde imposée par une politique européenne de casse brutale des services publics.

Directive de Bruxelles après directive, on a imposé à la SNCF la séparation avec RFF, la concentration des investissements sur quelques lignes au détriment du plus grand nombre, au nom de la fameuse « concurrence libre et non faussée ».

Forte d’un personnel de qualité, héritière d’une grande tradition française du rail, la SNCF peut se relever, à condition qu’une volonté politique se dresse contre le saccage de l’Union européenne.

Notre projet soutient un rapprochement SNCF/RFF et la reprise en main progressive par l’Etat de la compétence du transport, largement abandonnée aux régions dans le cadre d’une décentralisation non maîtrisée. Les directives européennes de libéralisation devront être dénoncées.