Convention_identitaire_2012_2

Le Dauphiné Libéré

Le PCF du Vaucluse a demandé lundi au préfet du département d’interdire la convention du Bloc identitaire, prévue les 3 et 4 novembre à Orange, après l’occupation du chantier de la mosquée de Poitiers par des jeunes se réclamant de ce mouvement d’extrême droite.

Le préfet du Vaucluse, Yannick Blanc, devrait s’exprimer sur le sujet lundi soir ou mardi matin.

Quatre militants d’extrême droite, placés en garde à vue samedi après avoir occupé avec près de 70 autres ce chantier, ont été présentés lundi matin à un juge d’instruction en vue de leur mise en examen.

Agés de 23 à 26 ans, ils se revendiquent d’un groupuscule, Génération identitaire, le mouvement de jeunesse du Bloc identitaire, un parti d’extrême droite créé en 2003 et qui dénonce «l’islamisation» de la France.
Le Bloc identitaire doit se réunir en convention les 3 et 4 novembre prochains au Palais des princes d’Orange.
Dans une lettre adressée dimanche au préfet, dont l’AFP a eu copie, les communistes du Vaucluse demandent «d’interdire la manifestation» de ce «mouvement» qu’ils jugent «dangereux et violent» et dont «plusieurs partis de gauche, dont le PCF, viennent de demander (la) dissolution».
«La scandaleuse et indigne occupation de la mosquée de Poitiers accompagnée de slogans hostiles aux musulmans par le mouvement Génération identitaire, ce samedi 20 octobre, est grave et inacceptable. Cette incitation à la haine et au rejet de l’autre porte atteinte aux valeurs de notre République», écrit la secrétaire départementale du PCF 84, Fabienne Haloui.
Les communistes vauclusiens tiennent lundi une «réunion avec les partis de gauche, les syndicats et les associations pour organiser une riposte unitaire à Orange contre la présence des Identitaires», précise la lettre.
«Le PCF veut interdire par principe les gens avec qui il n’est pas d’accord. Nous avons une conception ouverte de la démocratie, tout le monde a le droit de s’exprimer», a réagi pour sa part l’entourage du maire (Ligue du Sud) d’Orange, Jacques Bompard.
Sur son site internet, le Bloc identitaire, qui avait déjà organisé une convention à Orange en 2009, qualifie d’"acte de résistance magnifique» l’occupation du chantier de la mosquée de Poitiers.
ledauphine.com le 22/10/2012
Note BYR : Est-il possible de demander l'interdiction de la Fête de l'Humanité et la dissolution du PCF ?