tunnel sous la MancheNord Eclair

Onze personnes ont été interpellées mardi dans le Calaisis et placées en garde à vue dans le cadre du démantèlement d’une filière d’immigration clandestine vers l’Angleterre, a annoncé la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué.

Selon la préfecture, la filière d’immigration égyptienne opérait depuis plusieurs mois, essentiellement sur deux aires de l’autoroute A16, celles de Beau Marais et de Transmarck. Les trafiquants faisaient «monter clandestinement dans les poids lourds à destination du port (de Calais) ou du tunnel (sous la Manche), des migrants de nationalité égyptienne, syrienne ou libyenne qui souhaitaient gagner l’Angleterre», a-t-elle  précisé.

Nord EclairL’opération a été menée mardi matin par la police aux frontières du Pas-de-Calais, avec le renfort du Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN), sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de Boulogne-sur-Mer «pour des faits d’aide à l’entrée, au séjour et à la circulation d’étrangers commis en bande organisée», selon le communiqué.

Interrogé par l’AFP, le parquet de Boulogne-sur-Mer a indiqué que des stupéfiants avaient été découverts lors des perquisitions menées dans le cadre de cette opération.

nordeclair.fr le 23/10/2012