Bonne_f_te_mouton

Le Bien Public

Policiers de la sécurité publique et représentants de la direction des services vétérinaires (direction départementale de la protection des populations) ont surpris hier vers midi, au niveau du parc Valmy, près de la route de Langres, à Dijon, une dizaine d’hommes qui procédaient à un abattage clandestin de moutons, dans le cadre de la fête musulmane de l’Aïd-el-kébir.

Une dizaine d’animaux avaient déjà été égorgés à l’arrivée des policiers, une quinzaine étaient encore en vie.

Les services vétérinaires ont pris en charge les carcasses des bêtes abattues. Les animaux encore vivants ont été parqués dans un enclos, et devaient être tués dans le circuit d’abattage traditionnel.

Les hommes qui effectuaient l’abattage clandestin ont été verbalisés, et une procédure judiciaire a été ouverte.

Joint hier soir, Arnaud Schaumasse, directeur de cabinet du préfet, expliquait qu’à sa connaissance, « c’est la première fois qu’un tel événement survient dans l’agglomération dijonnaise. C’est la première fois qu’on réalise une opération en flagrance. Avec cette opération, on reste dans quelque chose de limité, marginal par rapport à la pratique de l’immense majorité des musulmans de Côte-d’Or qui ont, soit acheté des moutons qu’ils ont fait abattre dans les abattoirs des départements voisins, à Migennes et Autun, soit par l’intermédiaire d’un boucher. On considère que l’Aïd, sur Dijon, c’est entre 1 000 et 1 500 moutons abattus. »

bienpublic.com le 27/10/2012