Aliot RivesaltesFN

Communiqué de Presse de Louis Aliot, Vice-president du Front National du 30/10/2012

La cour d’appel de Bordeaux a confirmé la peine de deux mois de prison avec sursis pour favoritisme à l’encontre de Christian Bourquin, sénateur PS et président de la région Languedoc-Roussillon.

L’édile socialiste a été reconnu coupable de favoritisme dans l’attribution en 1999 du marché de la communication du Conseil général des Pyrénées-Orientales, lorsqu’il en était le président.

Après Harlem Désir condamné pour emploi fictif et abus de bien social aujourd’hui en charge du PS, cette nouvelle condamnation est un marqueur désormais indélébile du socialisme à la française, sectaire et corrompu.

Le donneur de leçons catalan toujours prompt à invectiver ses adversaires, et même certains de ses « ami(e)s », doit démissionner dans les plus brefs délais par soucis de respect du suffrage et de la république.

Les citoyens et contribuables ne sauraient être dirigés par des élus condamnés pour des faits graves dans l’exercice de leur mandat.