Vaches

FN

Communiqué de Presse de Leif Blanc, Délégué national à la ruralité, l’agriculture et l’environnement du 27/11/2012 

Les gouvernements de l’Union Européenne n’ont pu trouver d’accord concernant le budget de l’Union et donc celui de la PAC pour la période 2016-2020. Une impasse qui n’empêche pas le ministre de l’Agriculture de multiplier les promesses quant aux nécessaires soutiens à nos agriculteurs et au maintien de l’enveloppe allouée à la Politique Agricole Commune.

Pendant ce temps, les exploitations continuent de disparaître, faute de prix rémunérateurs pour leur production. C’est particulièrement le cas des éleveurs laitiers dont la mobilisation à Bruxelles hier et aujourd’hui est totalement justifiée. L’attitude de la Commission Européenne et des représentants du Parlement Européen, entièrement acquis à la libéralisation complète de la filière, est par contre tout à fait scandaleuse. Le désastre provoqué par la crise du lait de 2008/2009 ne leur a pas suffit : les prix payés aux producteurs continuent d’être inférieurs aux coûts de production, mais ces technocrates dogmatiques n’envisagent pas une seule seconde de revenir à des outils de régulation pertinents, seuls à même de garantir l’avenir de notre production laitière. Un déni de réalité criminel qui achève de désorganiser une filière indispensable à notre économie et condamne des milliers d’éleveurs laitiers à la faillite.