Arm_e_fran_aise_VABFN

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National du 17/12/2012

Onze ans après le début de l’engagement militaire français en Afghanistan, le départ de Kaboul de quelque 200 soldats du 35e régiment d’infanterie de Belfort marque le retrait officiel des dernières troupes combattantes.

Si le Front National se félicite du retour de ces soldats français dans leurs foyers à quelques jours des fêtes de Noël, il a une pensée toute particulière pour les proches des 88 militaires disparus, engagés dans une guerre qui n’est pas la nôtre et sacrifiés au nom d’intérêts étrangers à ceux de la France.

A l’heure du bilan de l’engagement militaire français décidé en 2001 par Jacques Chirac avec l’appui du Parti socialiste, comment ne pas dénoncer cette opération hasardeuse qui aura échoué, comme cela était prévisible, à chasser les Talibans et à pacifier un pays en état insurrectionnel permanent.

Ironie cruelle de l’Histoire, les autorités françaises qui ont engagé nos forces en Afghanistan au nom de la lutte contre l’obscurantisme et pour les droits de l’homme sont les mêmes qui nouent des relations poussées avec le Qatar, pays qui abrite à Doha une représentation officielle des Talibans…