Sophie Robert FNFN Villeurbanne

Communiqué de Sophie Robert, Secrétaire départementale du Front National de la Loire du 07/01/2013

Dominique Morel faisait partie de ces frontistes syndiqués qui ont fait l'objet d'une enquête du quotidien Aujourd'hui.

Tête de liste lors des dernières législatives à Issoire (Puy-de-Dôme), délégué du personnel de l'entreprise Multi Transports Routiers à Clermont-Ferrand, et négociateur national pour son syndicat, la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers (FNCR), il déclarait alors : "En tant que syndicaliste, j'affirme que le projet politique porté aujourd'hui par Marine Le Pen est le seul qui soit tourné vers les intérêts des transporteurs français et leurs intérêts. Les responsables de mon syndicat sont plutôt à gauche mais mon engagement frontiste ne leur pose aucun problème. Un parti politique qui veut prendre le pouvoir ne peut pas négliger le monde ouvrier."

Marine Le Pen lui a même confié la rédaction de son programme pour les Transports.

Nous apprenons aujourd'hui avec stupeur que Dominique Morel a été exclu de la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers pour la seule raison qu'il a évoqué son engagement et son militantisme au sein du Front National.

Le Front National de la Loire apporte tout son soutien à Dominique Morel, victime d'une véritable imposture sociale, malgré plus de 12 ans de militantisme ouvrier ! Nous ne voyons aucune incompatibilité entre "afficher ses convictions et militer au sein d'un syndicat."

En guise de conclusion, nous rappellerons à "ces idiots utiles du système" que le Front National, qui sera toujours très heureux de compter dans ses rangs des hommes de valeurs comme Dominique Morel, n'est autre que le premier parti ouvrier de France !