Hollande 3Dans le même esprit qui est de préconiser la nomination de Jack Lang à la présidence de l'Institut du monde arabe, le président de la République vient de prendre la décision de nommer Olivier Schrameck à la tête du CSA (Conseil du supérieurde l'audiovisuel) l'ancien chef de cabinet du Premier ministre socialiste Lionel Jospin.

Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement , qui avait déjà donné sa version toute personnelle de la logique en affirmant que sa campagne en faveur du mariage gay dans les écoles publiques n'était en rien partisan, a répondu ce matin aux journaliste sur cette nomination "Monsieur Schrameck est quelqu'un dont l'expérience et les compétences [sont] légitimes, il ne s'aguit nullement d'une nomination politique"...ah bon, on y aurait pourtant cru !

François Hollande, le chantre du "changement c'est maintenant" avait pourtant dit tout le mal qu'il pensait de la nomination en janvier 2007 de Michel Boyon qui avait été lui même chef de cabinet de Jean-Pierre Raffarin à Matignon de 2003 à 2005 : "Cet organisme va être exclusivement composé d’hommes et de femmes nommés par la droite, qui pourra croire que le pluralisme est respecté, je veux ici dire combien nous sommes inquiets, consternés par cette nomination".

L'actuel président de la République avait dit alors vouloir réformer de fond en comble cet institution à l'arrivée du PS aux affaires...

C'est pittoresque de s'apperçevoir aujourd'hui comment les socialistes au pouvoir oublient leurs résolutions d'hier.

Guillaume Schirer