Mariage 1Petite précision à la veille de la manifestation des oppositions au "mariage pour tous " à Paris.

Ma position quant au "mariage pour tous" n'a évidemment pas changée, par contre, une précision est nécessaire puisque certains de mes amis , qui sont homosexuels et qui vivent en couple, sont extrêmement mal à l'aise avec la décision de la direction du FN de laisser le libre choix de manifester ou pas selon les convictions de chacun.

Etre opposé au "mariage pour tous" ce n'est évidemment pas -du moins en ce qui me concerne- revendiquer une homophobie. Dans mon milieu professionnel et dans ma vie privée je suis ami avec des couples homosexuels et jamais je n'ai eu le moindre sentiment homophobe. La liberté de vivre selon ses choix, ses envies, etc, c'est une liberté à laquelle nous devons nous battre que l'on soit frontiste ou pas.

Par contre, ce que j'ai personnellement du mal à comprendre, c'est la volonté affirmée par une minorité sociale et sociétale de revendiquer un statut qui a été mis en place et ce clairement, dans l'unique optique de la filiation : le mariage est une institution pour permettre à un homme et à une femme de s'unir et de créer une famille.

Si l'on accorde le mariage aux homosexuels, que demanderont-ils par la suite, évidemment l'adoption, évidemment la PMA, évidemment d'autres choses et ainsi de suite.

Il me semble qu'il serait nécessaire de mettre en place  au lieu d'un mariage bis, un PACS renforcé, permettant aux conjoints homosexuels ou pas, d'avoir plus de garanties sociales.

L'amour n'est pas une chose avec laquelle on doit jouer, y compris du côté des homosexuels.

Guillaume Schirer