Guiniot FNFN infos

Communiqué de presse de Michel Guiniot,membre du Bureau Politique, Délégué national aux collectivités territoriales du 11/01/2013

Comme Sarkozy et l’UMP, qui avaient déjà régularisé la quasi totalité des clandestins travailleurs (non-déclarés, évidemment !), on apprend, aujourd’hui, que les dossiers des derniers sans-papiers de Creil vont être réexaminés par la préfecture de l’Oise ce mercredi et défendus notamment par les élus PS et PC et soutenus par le secours catholique et Emmaüs !

Une nouvelle circulaire, datant de décembre, permet la régularisation de clandestins qui occupent un emploi. Emploi qui ne peut bien évidemment pas être déclaré !

Par ailleurs, cette nouvelle circulaire, en plus d’être une nouvelle pompe aspirante de l’immigration clandestine, est aussi un encouragement du travail au noir dont certaines agences d’intérim qui se font complices des grands groupes, notamment du BTP, pour faire baisser le coût du travail comme le réclame d’ailleurs le MEDEF !

Pour mémoire, en France, la fraude sociale est estimée 20 milliards !

Il est scandaleux de régulariser des clandestins entrés illégalement sur le territoire et qui occupent illégalement un emploi. Ceci alors que, le chômage dans l’Oise a augmenté de plus de 13% en un an et que plus de 5 millions de Français sont eux à la recherche d’un emploi déclaré.

Une nouvelle fois, la collusion entre le grand patronat ; l’extrême gauche, grand défenseur de la cause des clandestins et non plus du travailleur Français ; et le PS est démontrée.

Le Front National demande l’arrêt immédiat des régularisations de clandestins et le retour dans leur pays d’origine des personnes entrées illégalement sur le territoire national.