Twitter-pirateL'Est républicain

Par Pascal Lainé et Bernard Payot le 20/01/2013

Nicolas Bodin, le secrétaire départemental du PS, est tombé des nues ce dimanche quand on lui a donné l’information.

Le compte Twitter FHDoubs, qui a servi à François Hollande lors de la dernière campagne électorale, a été piraté, à partir de 13 h 30, par un dénommé Tunisiano hostile à l’intervention française au Mali.

« M. le président :) ton compte a été piraté par tunisiano. c’est un crime contre l’humanité tt ce que vous faites au Mali et on est la pr rep », écrit-il notamment.

Depuis, d’autres tweets ont suivi, tous opposés à l’engagement militaire, dont l’un renvoie à la page Facebook d’un certain Tunisian Black hat. Le même pseudo est aussi celui du blog d’un hacker dont les adresses mail sont domiciliées en Russie. Si ce hacker a cru pirater le compte de François Hollande, le résultat n’est pas à la hauteur de ses ambitions. Le compte @FHDoubs est suivi par 307 followers quand le compte officiel de François Hollande (@fhollande) en compte 515 403.

Le compte FHDoubs avait été créé lors de la campagne présidentielle. Le dernier message remonte à 259 jours et avait alors été posté par un certain Kevin Diogène : « A l’Élysée, le rangement, c‘est maintenant ».

À l’annonce des faits, Nicolas Bodin a indiqué qu’il allait prendre les contacts nécessaires « pour essayer de supprimer ce compte Tweeter », « même si c’est apparemment très difficile, comme pour Facebook ».

Sur le fond, il a « condamné ces attaques » qui, à Besançon, s’inscrivent dans un contexte où les permanences des partis politiques viennent d’être victimes de plusieurs actes de vandalisme.

« Les partis politiques sont indispensables à l’expression de la vie démocratique » a-t-il ajouté avant de dénoncer le caractère « délictueux » de l’appropriation d’un compte Twitter.

Nicolas Bodin a affirmé réfléchir aux suites à donner à cette affaire.