Euro floutéFN

Billet d’humeur de Bruno Lemaire, professeur émérite à HEC, Jean-Richard Sulzer, professeur à l’université Dauphine du 06/02/2013

Que n’a-t-on pas dit sur la nullité crasse du programme économique de Marine, en particulier en ce qui concernait ses prétendus fantasmes monétaires ! Comment, l’euro, monnaie unique, serait trop fort vis-à-vis des autres monnaies internationales ! Comment, une monnaie commune européenne, regroupant des monnaies nationales, dont l’eurofranc – qui baisserait de 11 ou 12% par rapport à son niveau d’alors (qui tournait autour de 1.34 pour un dollar)- serait pire qu’une erreur, une catastrophe planétaire !
Le grand sottisier de l’UMPS .

A l’époque, le sottisier de l’UMPS avait foisonné. Selon M. COPE, le prix de l’essence augmenterait (dans l’intervalle, le prix à la pompe a dérapé de 25 %). Pire encore : les épargnants verraient leurs avoirs divisés par sept (chiffre sorti d’on ne sait où !). Alors que, depuis deux ans, l’UMPS nous prépare une Saint Barthelemy des retraités et des épargnants.

On connaissait le dicton : vérité au-delà des pyrénéen, vérité en deçà. Il faut croire que la pensée unique UMP-PS, associée à une certaine arrogance hollandaise – normal, « Moi Je » est au pouvoir – veut délivrer un nouveau slogan « erreur au Front National, vérité au PS ». Les patriotes ont nécessairement tort, les « européistes » ont forcément raison.

Retrouver notre souveraineté …. et vite !

Au pays de Descartes, voire de Thomas d’Aquin, on aurait pu espérer savoir raison garder. Toute dévaluation n’est pas bonne, certes, mais se plaindre maintenant que l’on paye l’essence trop cher, et que notre industrie automobile est sur la voie du déclin du fait d’un euro trop fort, alors que l’on accusait le programme économique de Marine d’être passéiste et archaïque – parce qu’il disait la même chose- il y aurait de quoi se gausser, si la situation n’était pas si grave.

Il est temps en effet de retrouver notre compétitivité, et de sauver les restes de notre appareil industriel en laissant notre monnaie se déprécier légèrement. Encore nous faudrait-il recouvrer notre souveraineté monétaire.

Mais, ne désespérons pas : peut-être que nos experts gouvernementaux vont finir par comprendre, quitte à s’approprier cette idée, que le protectionnisme intelligent a du bon, et qu’il n’a rien à voir avec la prétendue ligne Maginot que le Front National aurait soi-disant proposée.

Ils iront peut être même jusqu’à réellement s’attaquer au système banco-financier, en proposant enfin une réforme monétaire d’envergure, à savoir la possibilité pour la France d’avoir une politique monétaire efficace, mise au service d’une industrie moribonde, mais qui ne demande qu’à renaitre.

Ne nous leurrons pas, et ne nourrissons pas de faux espoirs. En ce domaine comme dans d’autres, la copie ne vaut pas l’original. Faisons en sorte que nos compatriotes soient de plus en plus nombreux à comprendre que, pour défendre leurs intérêts et le bien commun, il ne faut compter que sur le FN et le Rassemblement Bleu Marine.