UE dictature

FN

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice- Président du Front National du 08/02/2013

D’après les informations disponibles, l’accord européen prévoirait un budget 2014-2020 en légère baisse par rapport à la précédente période. Si elle se confirmait, cette réduction serait toutefois insuffisante et en trompe-l’oeil.

Insuffisante parce que plus de 900 milliards d’euros de dépenses pour une entité aussi destructrice de richesses, de prospérité et d’emplois que l’Union européenne est un véritable gâchis. D’autant plus que la France ne profitera pas de cette baisse en continuant d’être un contributeur net massif à l’UE.

Baisse en trompe-l’oeil aussi parce que le budget de l’UE ne tient pas compte des sommes faramineuses versées par les Etats membres pour renflouer en permanence les pays victimes de l’euro. La garantie de la France au Mécanisme Européen de Stabilité (MES) est ainsi de 143 milliards d’euros, qui n’apparaissent pas dans ce budget.

Au global, le coût de l’Union européenne pour nos finances publiques est donc largement supérieur aux seules dépenses, déjà trop importantes, inscrites à son budget.

Nous demandons :
- Le maintien du seul budget de la PAC dans l’attente de la nécessaire nationalisation de la politique agricole
- Une baisse drastique des dépenses de fonctionnement de l’Union européenne et des aides structurelles largement destinées aux nouveaux pays membres à l’Est
- Que la France cesse de verser à Bruxelles plus qu’elle n’en reçoit

L’Europe actuelle ne vaut pas la peine qu’on se batte pour elle, bien au contraire. Les dirigeants français doivent déjà penser à l’Europe d’après, utile et respectueuse des nations et des peuples, et défendre avec une détermination maximale nos intérêts nationaux.