Police Dijon Fontaine d'Ouche

FN 21

Par Geoffroy Beneton, Secrétaire de la 1ère circonscription de Côte d'Or, Secrétaire du canton Dijon VI, Responsable de la ville de Dijon, le 09/02/2013

Les habitants du quartier Chevreul-Parc semblent préférer le temps d'avant.Celui des nuits longues et reposantes , ces nuits qui remettaient d'aplomb entre deux journées de travail.

Qu'il semble bien révolu ce temps où l'on pouvait rentrer tard chez soi sans risquer de gêner les dealers de mort locaux.

Aujourd'hui , les sifflements des guetteurs parcourent les allées entre les bâtiments pour prévenir de l'arrivée des forces de l'ordre. Les intimidations deviennent fréquentes quand les habitants croisent une transaction de produits illicites.

Dépités,des habitants quittent ce quartier. Las de l'inefficacité de la mairie socialiste et du gouvernement face à la prolifération de la délinquance organisée.

Au fond,ils savent bien que rien ne changera avec le pouvoir en place. Que petit à petit,la situation empirera. Pour preuve,depuis que la presse a évoquée l'exaspération des habitants de Fontaine-d'Ouche...rien n'a changé.

Grésilles,Fontaine d'Ouche,Stalingrad,Chevreul-Parc...la liste des zones de non-droits s'allonge au grand dam des habitants impuissants et trop souvent des forces de l'ordre entravées.

La mairie a bien réagit par le biais de Mme Popard qui semble avoir oublié les problèmes de drogue évoqués dans les réunions de quartier. Mais que ces habitants se rassurent,certains "jeunes"ont eu droit à des formations...

Cette politique est celle du gouvernement Jospin. A grand coup d'argent public,le nombre de chômeurs avait un peu diminué dans ces quartiers quand dans le même temps , la délinquance explosait !

Mme Popard espère naïvement qu'un CDI payé au smic pourrait satisfaire des dealers empochant des gains pouvant monter à plusieurs milliers d'euros. Ignore-t'elle que 100 000 familles vivent uniquement de la vente du cannabis ou que ce marché pèse en France , environ 800 millions d'euros ?

A l'heure où Mme Taubira veut rompre avec le "tout-carcéral" , de quoi encore renforcer l'impunité régnante et assombrir davantage l'horizon de nos concitoyens.

Quand le bénéfice obtenu d'un acte illégal est supérieur aux risques encourus , le délinquant n'hésitera pas à commettre l'acte !

Pour que les dijonnais cessent de trinquer à cause des voyous , il est urgent d'appliquer les propositions de Marine Le Pen et du Front National et notamment :

-Reconstituer les effectifs de police et de gendarmerie supprimés depuis 2005.
-Instaurer une politique de tolérance zéro sur l'ensemble du territoire national. La sécurité se doit d'être une priorité !
-Mener un vaste plan carcéral afin de créer 40 000 nouvelles places de prison.
-Assurer l'application des peines de prison en supprimant les remises automatiques de peine.
-Établir des sanctions renforcées contre les délinquants récidivistes.(suppression des aides sociales...)
-Assurer le renvoi chez eux , des délinquants étrangers condamnés.