Philippot Freyming-MerlebachFN

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National du 14/02/2013

Les gouvernements et les majorités passent, mais leurs détestables habitudes restent, notamment en matière de prévision de croissance du PIB. Comme le révèle l’INSEE, à l’instar du gouvernement Sarkozy la majorité Hollande aura donc délibérément menti aux Français en affichant des prévisions de croissance pour 2012 et 2013 beaucoup trop optimistes.

Tout au long de sa campagne présidentielle, Marine Le Pen n’a eu de cesse pourtant d’avertir que 2012 se solderait par une croissance égale à zéro ; c’est exactement ce chiffre que l’INSEE vient d’admettre. En 2013, nous serons évidemment très loin des 0,8% promis par le pouvoir.

Cette insincérité structurelle, trait commun de l’UMP et du PS, pose de sérieux problèmes en matière de pilotage de la politique économique.

Sur le fond, la croissance nulle de 2012 sonne comme un zéro pointé adressé aux promoteurs zélés d’un système économique ultralibéral en faillite. Ce zéro est la conséquence logique des folles politiques d’austérité, qui tuent la consommation et l’investissement. Après le zéro, il y a pire : la récession, qui déjà s’amorce.

En rupture avec la ligne UMPS, nous proposons la relance de la croissance par la réindustrialisation de la France : notre pays doit adopter un modèle de développement patriote, fondé sur un protectionnisme intelligent face à la mondialisation sauvage, un Etat stratège, une monnaie souveraine et un soutien beaucoup plus actif aux PME, aux PMI, aux artisans et aux commerçants.