Annecy Gendarmerie perquisitions

Le Dauphiné Libéré

Le 15/02/2013

Ils pensaient sans doute avoir réussi leur coup et avoir fait le plus dur, mardi, lorsque les gendarmes leur sont tombés dessus, au péage d’Annecy. Sans le savoir, les trois individus étaient suivis depuis le matin par les enquêteurs, qui étudiaient leur groupe depuis plusieurs semaines.

L’enquête a commencé en décembre, lorsque des gendarmes de Faverges identifient des individus liés à un cambriolage. L’enquête préliminaire débouche sur l’ouverture d’une information judiciaire le 12 décembre, et un groupe de travail est créé, avec des gendarmes des brigades d’Annecy-le-Vieux, du Psig Seynod, de la brigade de recherches d’Annecy et de l’unité judiciaire de Haute-Savoie. L’organigramme de l’équipe est étudié. Les enquêteurs soupçonnent le gang d’agir en Haute-Savoie et en Savoie.

Mardi matin, trois individus sont donc mis sous surveillance par les gendarmes à Annecy. Leur voiture prend la route, direction le lac d’Aix-les-Bains, où les voleurs vont s’en prendre à une auberge et dérober une forte somme en liquide.

C’est sur le chemin du retour qu’ils seront arrêtés à la barrière de péage d’Annecy, à 16 h 50. Placés en garde à vue, les trois hommes sont interrogés, tandis que des perquisitions sont menées à leurs domiciles, permettant de retrouver de nombreux objets d’origine suspecte. Un quatrième individu est interpellé en soirée et quatre autres, le lendemain à l’aube. En tout, onze personnes seront entendues par les enquêteurs et de nouvelles perquisitions permettront de retrouver 173 g de cannabis, des balances électroniques, un coupe-boulons et trois pistolets automatiques factices ressemblant comme à s’y méprendre à ceux des forces de l’ordre.

Les trois principaux suspects, âgés de 22 à 25 ans et vivant dans le bassin annécien, ont été placés en détention dans les maisons d’arrêt de Chambéry, Aiton et Bonneville. Un quatrième individu, soupçonné de se livrer à un trafic d’ordinateurs et de stupéfiants, devrait être mis en examen.

L’enquête a permis de résoudre formellement près d’une vingtaine de faits de cambriolages. C’est la troisième équipe de cambrioleurs structurée démantelée en quelques semaines par les gendarmes de la compagnie d’Annecy.