Eloïse Bouton Femen

Eloïse Bouton. Peut-être que ça vous ne dit rien. Sauf si je vous annonce que cette jeune femme est l'une des chefs de file des Femen, ces féministes déglinguées qui mélangent les genres en utilisant l'agressivité et le scandale pour se mettre en valeur. Au passage, j'ai du mal à voir quel rapport il peut y avoir entre le combat féministe, le mariage "pour tous" et la démission de Benoît XVI. Leur dernière "action" médiatique fut leur profanation de la Cathédrale Notre-Dame à Paris le mois dernier.

Pour revenir à madame Bouton, je suis ce soir tombé sur le derrière en découvrant le portrait que le JDD lui a consacré Anne-Charlotte Dusseaulx le 27 février.

Tout d'abord dès la première phrase, vous êtes scotché : figurez-vous que cette jeune femme se dit "assez pudique" !

Cette "journaliste et traductrice free-lance" a rejoint en 2011 les Femen -à l'origine des ukrainiennes- est donc "pudique" ? C'est pas ce qui ressort d'une enquête d'investigation d'Egalité et Réconciliation publiée sur leur site le 26 novembre 2012. On s'aperçoit que la jeune femme est en fait une Escort girl...

Egalité et Réconciliation publie quelques photos prises notamment sur un site particulier de relations entre Escort et clientèle de haut-vol qui sont assez troublantes.

Bref, le féminisme à trouver en ces Femen -et en sa représentante Eloïse Bouton- une assez singulière façon de dire que nos "corps nous appartiennent"...

Guillaume Schirer

Bouton Escort

Source :Egalité & Réconciliation