ERIS 1

Le Parisien

Par Pascal Villebeuf (avec G.L.G, H.T. et T.R) le 10/03/2013

Ce dimanche vers 19 heures, à l’issue de la promenade, deux détenus du quartier de haute sécurité du centre pénitentiaire sud-francilien de Réau (Seine-et-Marne) ont tenté sans succès de faire sauter une porte, sans doute pour s'évader. Ils ont été placés en garde à vue.

Selon certaines sources, il pourrait en effet s’agir d’une tentative d’évasion avortée dont l’un des acteurs serait Smaïn Aït Ali Belkacem, un des principaux responsables de la vague d’attentats en France en 1995.

Un périmètre de sécurité a été déployé à l’extérieur de l’établissement par les policiers venus de plusieurs commissariats des environs et une de l’administration pénitentiaire est en . C’est en effet dans ce quartier de haute sécurité qu’est incarcéré Antonio Ferrara, spécialisé dans les évasions spectaculaires

Des surveillants et des membres de l’équipe régionale d’intervention et de sécurité (Eris) ont aussitôt isolé les deux détenus réputés dangereux en les confinant dans la salle de sport située entre la cour de promenade et les cellules. Peu après 20h30, des renforts de l’Eris sont arrivés à bord d’une dizaine de véhicules qui sont entrés dans le centre pénitentiaire. Les deux hommes ont été ensuite emmenés au SRPJ de Versailles (Yvelines) et placés en garde à vue. L'incident était sous contrôle à 22 heures selon une source préfectorale.