Khmers verts

24 Heures/actu.com

Le 13/03/2013

Un élu de la majorité, appartenant à la secte Europe Écologie les Verts (EELV), s’est illustré en traitant sur son compte officiel Twitter, les membres du Front National de « porcs ». Quand la gôche n’a plus rien à proposer, elle retombe dans son vieux vice de la diabolisation du FN… Pathétique !

Le conseiller politique régionale EELV en Aquitaine, Christopher Nunes, a publié un Twitt qui a fait le tour du web et qui confirme le sectarisme d’une gôche morale qui considère tout opposant comme un représentant du mal : « Marine Le Pen défend le jambon face au fondamentalisme islamique. Je ne vois rien d’étonnant pour un parti politique de porcs » !

Bien sûr, courageux comme un François Hollande à Dijon, Nunes a rapidement supprimé son Tweet, après avoir réalisé la bêtise de son intervention (et vraisemblablement après un coup de fil de la Kommandantur).

En France, la justice est très claire sur la liberté d’expression dans les réseaux sociaux du web : on peut traiter 15 % des la population de porcs sans problème (si on appartient à la gauche gouvernementale), mais on est condamné par la justice si on se permet une blague sur un élu socialiste.

Comment ne pas se souvenir de ces fous totalitaires, allant manifester, au nom de la démocratie (on passe de la folie à la bêtise), contre le vote démocratique des Français qui avaient envoyé Jean-Marie Le Pen en final de la présidentielle de 2002 ? Chacun a le droit de s’exprimer, mais avec les bonnes idées, les bons arguments et les bons exemples. Du Jean-Michel Apathie dans le texte…

La république soviétique socialiste « normale », c’est maintenant !

Christopher Nunes