Anti-mariage gay 240313

Que dire après la manifestation contre le mariage "pour tous" de ce dimanche à Paris ?

Clairement, le gouvernement par pure idéologie et par totalitarisme refuse de voir la réalité en face : apparemment, une bonne partie du peuple français refusent que le mariage en tant que tel se voit ainsi dénaturé.

Certainement que dans la masse des manifestants qui ont bravés la fraîcheur parisienne cet après-midi - plus d'un millions de personnes-  il y avait quelques centaines d'énervés bien décidés à causer des incidents avec les forces de l'ordre. Mais, comme l'a fort bien notée la présidente du Front National ce soir sur BFM-TV, il est symptomatique de constater que les ordres donnés aux policiers et aux gendarmes furent d'être fermes et intraitables alors que l'on sait parfaitement que ce n'est pas le cas lors des affrontements qu'il peut y avoir dans les "quartiers populaires".

Invités sur différents médias, il est des réactions qui ne peuvent que nous faire sortie de nos gonds : ainsi celles de Nicolas Gougain le porte-parole de l'Inter-LGBT qui nous explique que les centaines de milliers de manifestants parisiens d'aujourd'hui est l'image de l'homophobie.

Etre opposé à cette loi n'est pas être homophobe !

Je l'ai déjà écrit et je l'écrit de nouveau ce soir, je ne suis pas homophobe, je ne l'ai jamais été et je ne le serai jamais. Hétérosexuel, marié et père de quatre enfants, je suis clairement contre ce mariage "pour tous". Mais pour moi, l'homosexualité n'est pas une maladie ou encore une tare. Je connais des homosexuels et je sais que pour eux ce n'est pas un choix, c'est une évidence intime.

Favorable à un contrat d'union civile qui reprendrait les principaux droits et devoirs du mariage, en laissant ce dernier à l'union d'un homme d'une femme,je ne comprends vraiment pas pourquoi il serait impossible de le mettre en place.

Mais à force de crier à l'homophobie à tout bout de champs, de pleurer à la la discrimination perpetuelle et de revendiquer des droits que même les hétérosexuels ne possèdent pas, les militants communautaristes gay, jouent contre-eux. En cela, ils sont aidés par ce gouvernement socialiste qui trouve là une belle cause à défendre et à mettre en valeur. Hollande aura tenté de cacher pas mal de ses défauts derrière ce paravent fort utile, mais il s'est éffondré face au réel.

Monsieur Hollande, le peuple à parlé et il demande un référendum.

Guillaume Schirer