JMLP Saône-et-Loire 240313

Le Bien Public

Par Benoit Montaggioni le 24/03/2013

A 85 ans, le fondateur du FN ne compte pas prendre sa retraite. Il sera candidat aux prochaines Européennes. Une annoncé effectuée en Saône-et-Loire. Il est revenu aussi sur les prochaines municipales.

Quelles sont les villes  de Bourgogne qui font partie des objectifs du Front National pour les prochaines municipales ?

"Toutes les villes font partie des objectifs du FN, même si, contrairement aux zones rurales, elles ne sont pas souvent nos espaces les plus favorables. En ville, il y a souvent une espèce de conjonction entre l’électorat bobo et l’électorat immigré. Dans des villes comme Marseille, je pense que la population européenne est déjà en minorité. Et on voit bien la course des maires vers l’électorat immigré. Bien souvent, ce ne sont pas les musulmans qui demandent la construction d’une mosquée, c’est le maire qui leur suggère."

Quelles villes sont selon vous prenables ?

"Tout est prenable, mais ça dépend du moment. Nous aurons la volonté d’être présent d’avantage en 2014. Les dernières municipales suivaient la catastrophe qu’avaient été pour nous les législatives qui nous avaient coûté 10 millions d’euros. Aujourd’hui nous avons un peu plus de liberté d’action et nous serons présents partout où nous en avons les moyens. En Bourgogne,  nous serons donc par exemple à Dijon même si ça ne fait pas plaisir à Reb’s [NDLR :François Rebsamen, maire PS de Dijon]"

Serez-vous candidat aux prochaines élections européennes ?

"Oui. Le mot retraite m’est détestable, aussi bien sur le plan militaire que sur le plan civil, donc tant que je me sens la force de combattre, je continue le combat. De toute façon j’aurais déjà dû prendre ma retraite il y a 25 ans alors un peu plus ou un peu moins... Je serai candidat pour la région PACA-Rhone Alpes, de Bonifacio jusqu’à Bourg-en-Bresse."

Quand comptez vous arrêter la politique ?

"[ndlr :Il désigne le ciel] C’est le patron qui dira ça. Je finirai sur scène Comme Molière, C’est mieux que d’avoir l’Alzheimer de Chirac !"