Gendarmerie de Tavaux (39)

Il faut faire des économies ! Le gouvernement nous le dit sous toutes les formes possibles et imaginables au point d'en devenir lassant, surtout lorsque l'on constate que les économies seront toujours allouées aux mêmes : c'est à dire aux populations, ceux de la classe moyenne et ouvrières en particulier.

Ainsi, il paraît qu'a la suite d'un audit financier, la direction départementale de la Gendarmerie nationale envisage de tirer un trait sur l'existence de la brigade territoriale de Tavaux. Sur place se sont 13 militaires de l'arme et leurs familles qui sont donc menacés de partir, peut-être à Dole.

La brigade, sur le canton de Chemin, intervient sur une quinzaine de communes, sans compter que Tavaux étant à proximité de Damparis, il n'est pas rare d'y croiser les gendarmes de la brigade taveloise.

Quelques chiffres qu'auraient pu prendre en compte les auteurs de l'audit :

Tavaux, c'est quasiment 5000 habitants, Saint-Aubin 1700, Damparis 3000, Tavaux c'est l'usine Solvay avec ses 1400 employés, Tavaux c'est aussi l'aéroport du Jura avec ses 50 000 passagers annuels, etc...

Incompréhensible ! Alors que l'insécurité explose, que nos compatriotes demandent clairement plus de présence policière, voilà que l'on veut fermer une unité !

G.S