Cahuzac Jerôme PS

Il a pas peur, lui !

Mais au niveau de la conscience et de la décence politique et morale, lui qui s'affirmait haut et fort comme un "père la morale"...

Jerôme Cahuzac, l'ancien ministre du Budget qui était en charge de la lutte contre la fraude fiscale et qui n'était pas l'un des derniers à qualifier de "minables" les Français qui s'installent à l'étranger pour payer moins d'impôts souhaite retrouver son siège au Palais Bourbon !

C'est Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, qui l'a dit ce matin sur France Info.

"J'essaye de lui faire comprendre qu'il ne peut pas le faire".

Monsieur Bartolone s'est donc transformé ce matin en psychologue afin d'empêcher -alors qu'il en a le droit- Jerôme Cahuzac de s'asseoir de nouveau dans l'hemicycle. Le combat contre la fraude fiscale et tout le toutim tombe à l'eau comme la "république exemplaire" prônée par le PS.

Le 22 janvier 2012, un candidat au fauteuil de la présidence de la République avait lancé une phrase qui résonne lourdement aujourd'hui : "Mon véritable adversaire n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Mon adversaire, c'est la finance", il se nomme François Hollande.

Guillaume Schirer