Frontalier franco-suisse

Ma commune info Besançon

Le 15/04/2013

La mobilisation monte d'un cran. Travailleurs et travailleuses frontaliers sont appelés à manifester le samedi 27 avril prochain à Ensisheim, Saint-Julien-en-Genevois et à Pontarlier dans le Haut-Doubs contre la remise en cause après le 31 mai 2014 du "droit d'option" leur permettant de choisir leur système de protection santé.  

Des manifestations sont prévues le samedi 27 avril à 10h30 à l'appel du  collectif "Frontaliers ou bien ! " dans trois villes à Ensisheim, Saint-Julien-en-Genevois  et Pontarlier et Saint-Julien-en-Genevois. Dans le Haut-Doubs, la manifestation partira du parking Clémenceau. 

 Aujourd'hui, les frontaliers peuvent choisir de s'assurer soit auprès du régime fédéral d’assurance maladie (LAMal),  soit auprès du régime général de Sécurité sociale (CMU),ou auprès d’une assurance privée. À partir du 31 mai 2014, cette 3e option, choisie par plus de 9 frontaliers sur 10,  serait supprimée. "Si le droit d’option est supprimé, chaque travailleur frontalier va devoir supporter un coût financier supplémentaire considérable pour se couvrir en santé. La cotisation à la CMU représentera 8 % de son revenu imposable de référence et il devra souscrire en plus une assurance maladie complémentaire pour conserver une couverture de bon niveau. Au total, le coût de l’assurance santé sera multiplié par deux pour les travailleurs frontaliers..." explique le collectif qui, en filigrane, craint pour les conséquences économiques directes et indirectes engendrées par cette perte du droit d'option.