Manipulation 1

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici.

Boulevard Voltaire

Par Marie Delarue le 20/04/2013

Les fins limiers du CSA, les bœuf-carottes de la TV, vont bientôt avoir du boulot. En effet, le proxo le plus connu d’Europe et même au-delà, j’ai nommé Dodo la Saumure, sort ces jours-ci un livre de souvenirs chez Denoël : « Moi, Dodo la Saumure », ma vie mon œuvre.

On peut donc imaginer que Dominique Alderweireld va, comme tout un chacun, faire la tournée des plateaux pour la promo de son livre. Ce dont le CSA, qui a ces temps-ci la déontologie particulièrement irritable, pourrait prendre ombrage.

Non que les « sages » de l’autorité audiovisuelle soient particulièrement regardants sur la moralité des clients. Non, ils entendent seulement dicter à certains la façon de faire leur travail.

C’est Frédéric Taddeï qui s’est fait remonter les bretelles – en attendant sans doute sa mise au piquet – pour avoir, c’est le CSA qui le dit, interviewé ledit Dodo la Saumure avec « complaisance » dans son émission Ce soir ou jamais du 11 décembre dernier. Sans doute auraient-ils voulu qu’il enfile ses bottes de cuir et attrape sa chicotte pour fesser en direct le compagnon de jeux de DSK ? Ou qu’il convie les autres invités à lui jeter des épluchures ?

À propos de DSK d’ailleurs, et puisqu’il s’agit de complaisance, on ne souvient pas que le CSA ait jugé bon d’épingler Claire Chazal buvant les paroles de l’ex du FMI en s’excusant presque de recueillir ses confessions bidon. Pas plus qu’un Pujadas tout sucre et miel devant le président Hollande aujourd’hui et Sarkozy hier, ou tant d’autres dégoulinant de servilité devant les puissants du moment. Et c’est tant mieux – même si tant pis pour le téléspectateur – car ce n’est pas le boulot du CSA de délivrer bons points ou code de bonne conduite journalistique.

Mais peut-être les censeurs du PAF envisagent-ils de dresser la liste des gens à recevoir avec des roses et de ceux à livrer aux molosses ? Pour parler franc, cette liste existe déjà. Et si elle est implicite, tout le monde en connaît les noms. Il faut croire que ça n’est pas encore assez…