Chomage autoroute

Le "mariage pour tous" a donc été adopté par l'Assemblée nationale après l'avoir été par le Sénat.

Le choix était clairement "pour ou contre" un changement radical dans la conception de ce que nous pouvons avoir de la famille puisque le code civil sera automatiquement changé en raison de la modification de la filiation. En clair, les termes père et mère vont devenir "parent 1", "parent 2". C'est d'ailleurs cela qui me dérange le plus dans ce mariage gay qui va permettre aux couples de même sexe d'élever des enfants. Ce qu'ils font évidemment pour nombre d'entre-eux. Mais il me semble qu'il ne fallait pas toucher au mariage qui est, à mon sens,une institution faite pour l'union d'un homme et d'une femme.

Partisan d'une "union civile" qui aurait permis aux couples gay d'avoir des garanties sociales et même familiales, je suis stupéfait que la seule "grande" promesse tenue par François Hollande jusqu'à présent soit celle de la métamorphose du mariage. Il y avait bien d'autres choses à faire que de tenir en haleine les Français sur un sujet de ce type, mais il s'agissait d'un agréable "cache-sexe" (et oui !) pour que nous ne pensions pas aux catastrophes qui s'annoncent.

Aujourd'hui soit deux jours après le vote des députés les chiffres du chômage publiés par le ministère du Travail nous rappelle aux réalités, 3,224 millions de demandeurs d'emploi n'ayant pas travaillé au cours du mois ont été recensés en mars dernier par Pôle emploi. En y  incluant les demandeurs d'emploi ayant eu une activité réduite, le nombre d'inscrits à l'agence nationale pour l'emploi atteint 4,74 millions. Et nous n'avons pas compté ici le chômage dans les DOM-TOM avec lequel on arrive largement aux 5 millions !

La poudre aux yeux du mariage "pour tous" évaporée le gouvernement se retrouve en tête à tête avec les Français sur des thèmes vitaux pour eux : chômage, économie, consommation, pouvoir d'achat, insécurité, immigration, etc.

Il est temps que François Hollande se souvienne de ses "vrais" promesses, par exemple, l'arrêt de la progression du chômage !

Guillaume Schirer