Cinema

Rassemblement Bleu Marine

Communiqué de Karim Ouchikh, conseiller de Marine Le Pen à la Culture, à la Francophonie et à la Liberté d’expression, Président exécutif du SIEL du 25/04/2013

Largement diffusée depuis le 22 avril, une importante pétition de réalisateurs européens exige de la Commission européenne l’exclusion du secteur de l’audiovisuel du champ des discussions de l’accord de libre-échange que l’Union européenne s’apprête à ouvrir ces prochaines semaines avec les Etats-Unis : parmi les cinéastes célèbres, signataires de cette pétition, figurent les Belges Luc et Jean-Pierre Dardenne, l’Autrichien Michael Haneke, l’Espagnol Pedro Almodovar, l’Allemand Volker Schlöndorff, l’Italien Marco Bellochio, les Britanniques Ken Loach et Stephen Frears, les Français Michel Hazanavicius et Bertrand Tavernier.

L’enjeu n’est pas mince : si la Commission de Bruxelles devait céder demain aux pressions des négociateurs américains, les mécanismes de subventions et de quotas qui ont si bien contribué à la prospérité des filières cinématographiques de notre continent seraient gravement menacés, au risque de compromettre définitivement l’exception culturelle européenne qui a fait les heures de gloire des cinémas italien, espagnol ou français….

L’Union européenne doit adopter le 14 juin prochain les termes précis du mandat de négociation qui sera confié au commissaire européen au commerce, Karel De Gucht. Soucieux de préserver l’intégrité économique et artistique du secteur cinématographique français, convaincus qu’il faudra restituer dès que possible à notre pays la plénitude de ses compétences en matière de commerce extérieur, Marine le Pen et le Rassemblement Bleu Marine apportent pour l’heure un soutien sans réserves à la mobilisation des cinéastes européens et exigent du gouvernement Ayrault qu’il garantisse la pérennité de l’exception culturelle française en obtenant impérativement de la Commission européenne l’exclusion explicite de l’audiovisuel des discussions transatlantiques de libre-échange.