Hollande-Merkel

FN

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National du 27/04/2013

Alors que le chômage vient de battre un nouveau record et que la France s’enfonce dans la spirale de la récession, le Parti Socialiste fait soudain mine de s’indigner de la politique d’austérité imposée par l’Allemagne de Mme Merkel à la France.

Cette initiative est d’abord tellement insincère que le gouvernement, par les tweets de Jean-Marc Ayrault, s’est empressé de faire taire, en allemand, les aboiements du PS.

Mais elle révèle surtout une incroyable hypocrisie. Ces socialistes voudraient nous faire croire qu’ils découvriraient aujourd’hui la réalité d’une politique germano bruxelloise pourtant à l’œuvre depuis des années. Ils ont pourtant pour la plupart voté le traité Merkel-Sarkozy, jamais renégocié par François Hollande, qui grave l’austérité budgétaire dans le marbre !

Le Parti Socialiste est en réalité le complice de l’UMP dans l’asservissement de la France au diktat de Bruxelles et de Berlin. Ses sérénades de circonstance ne tromperont personne : il n’a nullement l’intention de remettre en cause l’idéologie dominante en Europe, celle de l’austérité, pour le sauvetage à tout prix de la monnaie unique.

Les Français ne doivent pas être dupes des manœuvres auxquelles se livre le Parti Socialiste. Il doit plus que jamais regarder la réalité en face : le PS comme l’UMP, par leurs votes, par leur attitude de tous les jours, sont à 100%  soumis au diktat germano bruxellois. Les prochaines aggravations de l’austérité, voulues par François Hollande, seront d’ailleurs évidemment votées par les représentants du PS à l’Assemblée nationale.