samedi 11 mai 2013

Italie : Il frappe les passants à coups de pioche, un mort, quatre blessés

L'Alsace Le 11/05/2013 Un Ghanéen a, dans un acte de folie, frappé à coups de pioche plusieurs passants au hasard samedi à l’aube dans les rues de Niguarda, à la périphérie nord de Milan, faisant un mort et quatre blessés, ont rapporté les médias, citant les carabiniers. Mada Adam Kabobo, en Italie depuis 2011, a été rapidement intercepté par les carabiniers à qui il n’a pas opposé beaucoup de résistance. Il a pu être repéré grâce aux traces laissées par ses empreintes digitales. L’homme, âgé de 21 ans, avait des précédents... [Lire la suite]
samedi 11 mai 2013

Tarn : évasion d'un détenu d'un centre de détention pour mineurs

TF1 actualités Le 11/05/2013 Un mineur détenu à l'établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Lavaur (Tarn) a profité du fait qu'il était sur un chantier de débroussaillage dans une commune proche pour s'évader samedi après-midi. Les gendarmes ont déployé un important dispositif pour le retrouver. Mais pour l'heure, le fugitif est toujours introuvable. Un mineur détenu à l'établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Lavaur (Tarn) a profité du fait qu'il était sur un chantier de débroussaillage dans une commune... [Lire la suite]
samedi 11 mai 2013

Les États-Unis pensent détenir une "preuve solide" d'usage d'armes chimiques par Damas

Le Point Le 11/04/2013 Le secrétaire d'État américain, John Kerry, a déclaré vendredi que les États-Unis pensaient détenir une "preuve solide" de l'utilisation d'armes chimiques par le régime syrien. Au cours d'un dialogue avec des internautes organisé par Google+, la télévision NBC News et le département d'État, John Kerry a dénoncé les "choix terribles qu'a faits le régime (du président syrien Bachar el-Assad) par sa volonté de tuer entre 70 000 et 100 000 personnes de son propre peuple, d'avoir recours à des gaz pour lesquels... [Lire la suite]
samedi 11 mai 2013

Le local PS de Dole vandalisé

Vendredi, le local de la section de Dole du Parti socialiste, place nationale, à deux pas du marché couvert à été vandalisé. Source : Le Progrès