Dole vue de la rive gauche 1 18022013

Le local de la section doloise, située place nationale, à quelques mètres des portes de la Collégiale Notre-Dame a été vandalisée par le jet dans la vitrine d'un poteau métallique destiné à empêcher le stationnant des voitures sur l’esplanade. Jerôme Coutrot, le secrétaire de section de Dole du parti de Harlem Désir a réagit de la sorte : " Une fois de plus le Parti Socialiste est la cible de “courageux anonymes”. Partout ou un parti républicain est atteint c’est la démocratie qui est touchée "

On ne peut bien entendu qu'être en accord avec lui mais derrière cette petite phrase assez biscornue,ne se cache-t-il pas déjà autre chose ?

Suite aux propos du sénateur David Assouline qui réclame un renforcement du "cordon sanitaire" autour du Front National, et le discours qui place le mouvement présidé par Marine Le Pen dans le lot "des mal-famés",il est à craindre que chaque fois qu'un local, voir une affiche du PS soit détérioré, les "courageux anonymes"soient désignés d'office.  Monsieur Assouline et ses amis du PS, de l'extrême-gauche , des Verts mais aussi de l'UMP et de l'UDI s'entendent fort bien sur le sujet , le FN est en "dehors des limites du pacte républicain" (C'est du Fillon dans le texte).

Le FN serait-il donc un dangereux mouvement quasi-terroriste appelant les Français à mettre un "coup de balais" ? Dans ce cas là, d'autres le sont aussi, dangereux. Mais comme ce sont des alliés de circonstance et des soutiens-certes cachés, mais soutiens sûrs- du Système...

Les frontistes on le sait ont bon dos !

Pour en revenir au fait qui concerne la vitrine de la permanennce PS doloise, reconnaissons que cet acte de délinquance imbécile est un fait divers de plus à mettre dans l'enveloppe global sur l'insécurité doloise à adresser prochainement à monsieur le maire à l'occasion des élections municipales. Rappelons que les faits ont eu lieux vendredi matin...

Guillaume Schirer