Aliot Perpignan 2

La Clau

Le 28/05/2013

Maîtriser le temps face aux candidatures concurrentes est la stratégie du Front National, en vue des élections municipales de 2014 à Perpignan. L'avocat Louis Aliot, vice-président et candidat du parti, inaugure dès ce samedi 1er juin sa permanence de campagne et dispose déjà du nom de sa liste, "Perpignan ensemble", habilement portée par le FN et le Rassemblement Bleu Marine.

La préparation des élections municipales, prévues dans moins de dix mois, a reçu à Perpignan un coup d'accélérateur le 14 mai, lorsque l'UMP adoubait le maire sortant, Jean-Marc Pujol. Mais alors que le Parti Socialiste clarifiera l'identité de sa tête de liste, tandis que le Front de Gauche, son partenaire potentiel, annonce la participation de Jean-Luc Mélenchon à une "marche citoyenne", dimanche 2 juin à Perpignan, le Front National dégaine sans tarder. A l'identique des élections cantonales de mars 2011, pour lesquelles le candidat Louis Aliot, sur le canton du Bas-Vernet de Perpignan, s'était positionné le premier et amorçait sa campagne avant Noël 2010, ce même candidat ouvre sa permanence pour les municipales ce samedi 1er juin. Ce quartier général Installé boulevard Wilson, à quelques mètres du bureau d'avocat de Maître Aliot, sera inauguré en présence de Maître Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine (RBM) pour le département du Gard.

Le "Rassemblement Bleu Marine", pour adoucir l'image d'extrême droite

Dans la compétition à venir, Louis Aliot donc repart le premier, sous le nom de liste "Perpignan ensemble", après avoir annoncé le premier sa candidature dès 2011 et l'avoir rappelé en février 2013. Il prévoit également de présenter ce 1er juin son équipe de campagne, tandis que son parti se fait fort de résoudre le défi d'aligner sur une liste des profils significatifs, dans une difficulté certaine jusqu'ici. Cette stratégie de séduction sociale devrait cependant profiter de l'effet adoucissant du label RBM, moins connoté à l'extrême droite, sur l'exemple de l'élu Daniel Philippot. Conseiller municipal d'opposition de la mairie du Barcarès, celui-ci candidatera en 2014 et s'exprime désormais par communiqués interposés, preuve d'une tentative de normalisation du FN dans le paysage politique du Pays Catalan.