Briois officiel

FN

Editorial de Steeve Briois dans la Lettre du Front du 31/05/2013

Après les premières conclusions des affaires Kucheida et Andrieux – en attendant les décisions d’appel – c’est au tour de Gérard Dalongeville d’être appelé à la barre. Eh oui, encore un socialiste, décidément, depuis Cahuzac, ça n’arrête pas. En tant que conseiller municipal d’Hénin-Beaumont, j’ai un oeil particulièrement attentif sur ce procès qui jugera tant l’ancien maire d’Hénin-Beaumont que le système socialiste dans son ensemble.

A un an des municipales, ce procès sonne comme une piqûre de rappel de la nécessité d’avoir une opposition frontiste dans un maximum de ville. Car si Marine Le Pen, les autres élus frontistes, et moi-même n’avions pas alerté l’opinion publique et les autorités compétentes, il est fort probable que ce système aurait perduré et continué à faire des ravages.

Depuis lundi et jusqu’à la fin du procès, un compte-rendu quotidien des audiences est rédigé. Je vous invite donc à consulter le blog briois.net tous les matins, mais aussi le compte twitter twitter.com/SteeveBriois, sur lequel nous commenterons en direct les audiences.

Il y a d’autres Hénin-Beaumont en France, il vous appartient d’y faire le ménage dès 2014 ! Chacun d’entre vous, qu’il aspire à être tête de liste ou colistier, à vocation à être le porte-voix, l’avocat des contribuables de sa commune. Les élus frontistes ont prouvé leur capacité à incarner une opposition réelle, qu’ils soient confrontés à une majorité socialiste, communiste ou UMP. La prochaine mandature doit donc être celle de la chute des féodalités et baronnies du système, le glas des zones de non-droit doit sonner !