Sanchez Nimes

Julien Sanchez

Communiqué de Presse de Julien Sanchez, conseiller régional de Languedoc-Roussillon, Délégué National du FN du 02/06/2013

Il y a 12 ans, Jean-Paul Fournier, représentant du RPR, et Yvan Lachaud, représentant centriste, s’unirent politiquement, prenant les Nîmois pour témoins.

Hélas, les mariages ne sont décidément plus ce qu’ils étaient.

Sans doute aveuglés par « l’amour », la noce passée, nos mariés politiques ne se préoccupèrent plus de leurs témoins devenus leurs administrés.

En 12 ans, des centaines d’entre eux virent leurs proches se faire agresser ou insulter par des délinquants, leurs voitures brûler, certaines de leurs rues sombrer dans le communautarisme, le chômage gagner du terrain, les impôts atteindre des taux parmi les records de France, des emprunts Dexia être souscrits par leur commune, des dizaines de leurs commerces traditionnels fermer à cause de taxes et de travaux municipaux mal préparés, une gabegie prendre racine…

Pendant ce temps-là, nos mariés politiques vécurent d’amour et d’eau fraîche, l’un d’eux étant tout de même condamné pour prise illégale d’intérêt.
Pendant la totalité des 12 ans de mandats, l’autre marié politique ne trouva rien à redire et jouit du mariage et du confort que celui-ci lui apporta.

Aujourd’hui, le marié Lachaud trouve soudain 100 témoins pour dénoncer dans une publicité parue par voie de presse ce mariage politique et nous dire qu’il était convenu au départ que ce mariage ne devrait durer que 12 ans.

Le divorce pour faute n’existant plus réellement, que fera dans cette histoire le marié Fournier ? Perdra-t-il la face ou tirera-t-il les conséquences de ce énième affront ?

Quelle que soit l’issue de ce mariage-là, la majeure partie des témoins se souviendra en tout cas de ce que les mariés ont bien jusqu’à présent pris toutes leurs décisions ensemble.

C’est pourquoi aujourd’hui les Nîmois n’espèrent plus ni la continuité ni le changement dans la continuité : Ils veulent des élus désintéressés qui s’occupent enfin d’eux. Ils veulent donc un grand coup de balai.

Seuls les candidats honnêtes et sincères du Front National remettront les Nîmois au cœur de la politique en leur rendant un espoir qu’ils s’emploieront à contenter.