Philippot BFM TV

Front National

Communiqué de presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National du 08/06/2013

En visite d’Etat au Japon, François Hollande déclare une nouvelle fois que « la crise dans la zone euro est terminée ».

Cette nouvelle déclaration relève tout aussi bien de la dissimulation que de l’irresponsabilité. Déjà le 10 décembre 2012, François Hollande évoquait une crise de la zone euro « derrière nous », alors que quelques semaines plus tard éclatait la crise chypriote qui allait déstabiliser toute la zone.

Cette dissimulation de la réalité prévaut aussi bien au PS qu’à l’UMP. On se souvient qu’en mars 2012, Nicolas Sarkozy estimait déjà que l’Europe était en train de « tourner la page » de la crise financière…

Hollande, comme Sarkozy avant lui, est dans le déni de réalité parce que son système idéologique l’empêche de prendre à bras le corps la crise.

Etant incapables de régler la crise, UMP et PS doivent faire comme si elle avait disparu, et tenter de le faire croire aux Français.

Mais nos compatriotes savent très bien ce qu’il en est : désindustrialisation massive, chômage en hausse continue, dette grandissante et désastre croissant dans les pays du sud de la zone euro.

La crise de l’euro ne prendra pas fin tant que la décision de dissoudre de façon organisée la monnaie unique, cet infernal boulet, n’aura pas été prise.

Tant que nos pays n’auront pas été réarmés face à la mondialisation sauvage grâce notamment à la mise en place de droits de douane contre la concurrence déloyale venus de certains pays comme la Chine et à la possibilité d’user d’une politique monétaire nationale offensive.