Gollnisch-Guibert FN 91

Bruno Gollnisch

Le 18/06/2013

Calamiteux  ministre de l’Education sous Nicolas Sarkozy, soumis à tous les lobbies progressistes et antinationaux (notamment homosexualiste et  immigrationniste),  le vice-président de l’UMP Luc Chatel était hier l’invité de BFM-TV. Plus c’est gros, plus ça passe ?, il a assuré qu’ «À chaque fois que l’UMP est au pouvoir, le Front National est faible ». Affirmation aussi stupide que gratuite contredite par toutes les élections depuis 2002,   à l’exception de la présidentielle et des  législatives de 2007. M. Chatel, on l’aura compris, a tenté  de commenter intelligemment  le résultat du premier  tour de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot qui a vu l’élimination  du candidat socialiste. Il en a tiré  la conclusion  que « des alliances objectives se font entre le Parti socialiste et le Front National »,  que « le vase communicant, il est entre le Parti socialiste et le Front National ».

M. Chatel a beau prendre les Français pour des imbéciles, ces derniers savent  pourtant que c’est  le candidat du  PS,  Harlem Désir, François Hollande, tous les apparatchiks socialistes, qui ont appelé comme un seul homme à voter UMP au second tour  pour faire « barrage au Front National ».

On a même  vu le candidat de l’UMP à Villeneuve-sur-Lot,  M. Costes, caricature du politicien de droite molle,  ému jusqu’aux  larmes à l’évocation de ce touchant soutien « socialo-ripoublicain » pour qu’il rejoigne  ses amis humanistes sur les bancs de l’assemblée.

A l’inverse, il est vrai aussi que de nombreuses voix se son élevées au sein des dirigeants de l’UMP  pour appeler à voter PS, voire même communiste contre le FN (ce fut encore le cas lors  des législatives de 2012). Ce qui a  permis  à  Luc Chatel sur BFM hier d’affirmer encore  que «  le rempart contre le Front National, c’est l’UMP ».

Sur ce terrain, la gauche et l’UMP (du moins une partie d’entre elle)  se livrent à une surenchère antidémocratique.  Ainsi,  rapportait l’édition du département de l’Essonne du Parisien, « Des militants socialistes avaient fait savoir qu’ils viendraient signifier que le FN n’est pas le bienvenu à Savigny »,  à l’occasion de l’inauguration samedi  de la nouvelle permanence  du FN par la secrétaire départementale,  Audrey Guibert.

Un tract du PS a même circulé,  fustigeant la venue à cette occasion  d’une  « sombre figure » (sic) du FN, à savoir  Bruno Gollnisch qui  a répondu avec plaisir à l’invitation qui lui a été faite.

Le député européen et président de l’AEMN a d’ailleurs  tancé François Damerval, chef de cabinet de l’élue européenne Corine Lepage et résidant à Savigny,  qui a trouvé intelligent sur twitterde demander à se amis  d’éviter la commune durant la présence de Bruno Gollnisch!

 Devant  les dizaines de frontistes  et les journalistes qui étaient  venus pour cette inauguration, Audrey Guibert a dressé le panorama d’une ville et d’un département touchés de plein fouet par toutes les tares du Système UMPS . L’échec du beau parleur Manuel  Valls, avec la hausse vertigineuse des braquages, des violences, des cambriolages ; le laxisme de la justice de Christiane Taubira ; l’immigration massive qui se poursuit,  le communautarisme qui se développe avec le  cas emblématique des prières  de rue  des salafistes dans la ville de Longjumeau, ex fief de NKM !

Audrey a aussi dénoncé avec raison  une Union-Européenne qui  « souhaite nous imposer notamment, l’entrée de la Bulgarie et de la Roumanie dans l’Espace Schengen, en janvier 2014. »

Or, l’Essonne «est déjà largement touché par cette déferlante migratoire venue des pays de l’Est et qui se traduit par la multiplication des campements de Roms,  transformant une partie de notre territoire en bidonville à l’exemple de la ville de Ris-Orangis, qui a été surnommée la ville aux 7 camps.  L’installation massive et en toute illégalité des populations Roms a pour conséquence, l’accroissement de la délinquance dans notre département » (prostitutions, vols, cambriolages…).

La Secrétaire départemental du FN 91 a rendu également un bel hommage à Bruno Gollnisch, « qui se bat depuis de nombreuses années pour la défense de la famille, véritable socle de notre civilisation ». « Un  esprit libre  qui se bat toujours  avec force et détermination contre la pensée unique et le dogme du politiquement correct qui sévissent actuellement dans notre société »,

Bruno Gollnisch qui a reçu un  accueil chaleureux des adhérents, anciens ou nouveaux, s’est aussi entretenu avec les journalistes présents. Il a pu leur préciser    les grandes ambitions qui sont celles   du FN pour les prochaines élections municipales, notamment en Essonne : «   Nous serons présents à Evry, Corbeil, Savigny, Athis-Mons , Viry-Châtillon, Longjumeau, Chilly-Mazarin et cela est le minimum syndical.  J’ajouterai Ballancourt, Arpajon, Etrechy, Palaiseau, Etampes, Brétigny, Ris-Orangis, partout ou cela sera possible ! »