Marine drapeaux

Front National

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National du 21/06/2013

La conférence sociale actuellement réunie fait partie de ces grand-messes théâtrales qui rassemblent année après année tout ce que la France compte d’experts en aplaventrisme devant l’Union européenne.

Sur l’ensemble des sujets abordés, en particulier l’emploi et les retraites, tout a en effet déjà été décidé à Bruxelles, l’Union européenne imposant systématiquement à des gouvernements soumis une politique de gestion de la pénurie qui se traduit par des sacrifices de plus en plus insupportables et vains.

Complices de l’Union européenne qu’ils soutiennent de façon quasi religieuse en toute circonstance, les différents acteurs réunis n’ont rien de nouveau à proposer aux Français : le MEDEF applaudit logiquement la politique ultralibérale du gouvernement alors que les organisations syndicales montrent une nouvelle fois qu’elles trahissent les travailleurs en refusant de poser la question de l’Union européenne.

De ces conférences sociales ne sort qu’une politique anti-sociale et anti-économique, car dictée par l’idéologie bruxelloise.

La France n’a pas besoin de grands messes de ce type, mais d’une refonte totale de sa politique économique et sociale. Sortons de la logique UMPS de gestion de la pénurie et préférons la remise à flots du navire France, par une politique de réarmement de notre pays face à la mondialisation sauvage via des frontières intelligentes contre la concurrence déloyale, une politique monétaire nationale offensive et le patriotisme économique.