Dutheil de la Rochère

Front National

Communiqué de presse de Bertrand Dutheil de La Rochère, Conseiller République et laïcité de Marine Le Pen du 01/07/2013

Le ministre algérien des affaires religieuses a demandé, en octobre dernier, à Manuel Valls que soient formés des imams pour guider la prière des musulmans de France. En fait, il s’agit de fonctionnaires algériens chargés d’encadrer une partie de l’islam en France. Bien évidemment, notre ministre de l’Intérieur a obtempéré. Dépendant de notre ministre des Affaires Etrangères, l’Institut français d’Alger a dispensé, en juin, à 40 intéressés cette formation de langue française et d’ « environnement juridique ».

Pourtant, pour que puisse vivre un islam de France et afin que nos compatriotes musulmans ne soient pas un corps étranger dans la nation, il faut que les quelque 1 800 imams présents sur le territoire national ne relèvent plus d’Etats étrangers, Algérie, Maroc, Turquie, Qatar ou autre. Or, cette formation est un leurre. Elle porte atteinte au principe de la laïcité républicaine. Surtout, elle place une partie de nos concitoyens dans le sillage d’un pays tiers au risque du communautarisme.

Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine pense que l’islam de France émergera des musulmans français eux-mêmes, sans ingérence étrangère. De même, il appartient seulement à la République de protéger, dans le respect de la loi, la liberté de chaque croyant afin d’empêcher que des groupes intégristes imposent, par la contrainte ouverte ou seulement par la pression indirecte, leur conception rétrograde de la religion. En instaurant cette formation, Manuel Valls a favorisé un islam en France au détriment d’un islam de France.