Arnautu

Communiqué de Presse de Marie-Christine Arnautu, Vice-présidente du Front National en Charge des Affaires Sociales

L’augmentation flagrante du suicide des personnes âgées semble être une soudaine révélation pour le gouvernement.

Pourtant, déjà en 2001, 3540 suicides étaient dénombrés chez les plus de 60 ans, avec un pic chez les plus de 80 ans.

L’isolement, la pauvreté, l’angoisse de la dépendance sont autant de facteurs amenant nos ainés à n’envisager d’autre issue que la mort.

La mise au rebut des « seniors » dans les entreprises dont le seuil commence parfois à 50 ans, les ponctions répétées sur des retraites déjà souvent bien maigres, et le détricotage de la famille sciemment programmé par les gouvernements successifs, sont les causes essentielles de ce triste constat.

Le Front National rappelle que la prise en charge des personnes âgées, et en particulier l’anticipation de leur dépendance, est une mission relevant de l’Etat et de l’indispensable solidarité nationale.

Aujourd’hui, cette solidarité est inexistante et les personnes âgées font partie intégrante de l’immense cohorte des invisibles de notre pays.

Seul le projet gouvernemental de Marine Le Pen assurera la solidarité entre les générations et la prise en charge collective de la dépendance.

Ceci ne sera possible qu’avec un plan de mesures, clairement exprimées, nous permettant de retrouver nos emplois, notre solidarité nationale, et la revalorisation de la famille, pilier essentiel de notre société.