FN Dole tract 2

 

Dans le dernier Dole Mag, tout à la gloire de monsieur Jean-Claude Wambst, maire PS de la ville, l'adjoint en charge "de l'habitat et du suivi des projets de quartier", Jacky Rosat revient sur le "changement" des Mesnils-Pasteur. Effectivement comme le signale l'élu "ce n'est pas un simple coup de peinture" que le quartier a connu puisque les travaux de "réhabitilisations et de résidentialisations" ont coûtés le petit pactole de 68 millions d'euros (dont 6 apportés par la ville et 31 par l'Office Public de l'Habitat).

Monsieur Rosat nous indique que si le quartier a bien bénéficié de l'argent du contribuable dolois et du contribuable français dans son ensemble (14 millions d'euros proviennent de l'Agence nationale de rénovation urbaine), d'autres cités de la ville ont profité de la manne : le Val-Fleuri, La Paule ou encore Le Poiset où deux "city stades" ont vus le jour...au seul profit de quelques personnes...

Par contre quid de la rénovation urbaine de quartiers situés en zone beaucoup plus périphériques, certes moins "populaires" dans le sens voulu par la majorité de gauche, et qui laisse parfois a désirer.

Et puis, parlons "sécurité" comme l'écrit l'adjoint au maire, il a été organisé une "marche de protestation" afin de montrer l'opposition des élus aux derniers événements qui ont fait la une de l'actualité doloise ces dernières semaines.

Probablement une grande réussite qui aura instaurer la crainte des autorités chez les délinquants des Mesnils-Pasteur (probablement rejoints par d'autres) qui ont tout de mêmes réussis en deux mois à tenté d' incendier deux écoles maternelles, à mettre le feu à une dizaine de conteneurs à poubelle (si ce n'est plus), à saboter une centaine de caméras de surveillance placées par l'OPH, à attaquer les policiers à plusieurs reprises, à cramer des véhicules sur le "nouveau" site dit du "petit bois", à détruire et souiller le chantier de l'IME en cassant à l'occasion des véhicules de chantier, etc..

Mais, l'équipe municipale ne semble pas voir de problèmes puisque comme le fait le gouvernement sur le plan national, l'insécurité actuelle est tout bonnement mis sur le dos des majorités passées -de droite de préférence- avec notamment la fin de la "police de proximité" en 2002.

Certes, ce ne fut pas une grande réussite et il est clair que 10 ans de chiracisme et de sarkozysme n'auront fait que détériorer les choses.

Nicolas Sarkozy n'est plus président, c'est bien à présent François Hollande qui est à l'Elysée ! Et depuis que ce dernier est au pouvoir on voit bien que tout s'est dramatiquement aggravé !

Il est particulièrement aisé de constater que sur Dole comme c'est le cas ailleurs, la politique urbaine mise en priorité sur les "quartiers populaires" avec le déversement de millions et de millions d'euros et que les résultats sont nuls. Mais c'est pas grave, on continue sur ce chemin. 

Pour en terminer, Jacky Rosat nous donne à penser que désormais toute la ville et l'agglomération sort d'un "long engourdissement" en prenant l'exemple sur les activités qui pourront avoir lieu prochainement dans les infrastructures dernièrement créés : la salle des fêtes Georges-Brassens, la médiathèque Albert-Camus ou encore le Centre social...

Toutes ces infrastructures sont...aux Mesnils-Pasteur.

Dès la rentrée le Front National et le Rassemblement Bleu Marine seront présents sur la ville avec l'intention de porter haut les couleurs patriotes incarnées au national par Marine Le Pen.

GS