WDSJ LCI

Communiqué de Wallerand de Saint-Just, candidat FN-RBM à la Mairie de Paris du 13/08/2013

Lors de son passage aux Grandes Gueules sur RMC, ce lundi, le socialiste Bruno Julliard, adjoint à la culture du maire de Paris et membre de l’équipe de campagne d’Anne Hidalgo, a annoncé la construction d’une salle de prière pour les musulmans qui bloquent encore les rues du quartier de la Goutte d’Or (18e arrondissement), comme B. Julliard l’a expressément confirmé : s’il y a des prières dans la rue, c’est « qu’il n’y a pas de lieux de culte », a-t-il déclaré.

Cette salle, « totalement financée par des fonds privés, en l’occurrence par la grande mosquée de Paris », se trouvera dans l’enceinte d’un grand bâtiment, dit « culturel » qui, lui, sera financé à hauteur de 22 millions d’euros, par l’argent des contribuables parisiens.

Que ce soit dans le 18e arrondissement de Paris ou sur l’ensemble du territoire de la République, l’argent public ne doit pas financer la construction de lieux de culte ! Il est également indécent de la part du maire de Paris, Bertrand Delanoë, de céder plus de 1200 m2 à ce projet, alors que des centaines de familles peinent à se loger dans la capitale.

Enfin, ces prières de rues, non déclarées à la préfecture, constituent une infraction. Par conséquent, il n’est pas de la fonction du maire de Paris de se soucier exclusivement des intérêts d’une communauté religieuse, surtout lorsque celle-ci agit contre la Loi. La République est, et doit rester, une et indivisible !

Le Front National et le Rassemblement Bleu Marine de Paris, Wallerand de Saint-Just, candidat FN-RBM à la Mairie de Paris, s’opposent catégoriquement au financement de lieux de culte par l’argent public. Cet argent ne doit servir que dans l’intérêt seul de « Paris, capitale de la France » et des Parisiens. Ils demandent, enfin, que les prières de rues soient unanimement condamnées par les responsables politiques de la capitale, et que la loi soit respectée sur l’ensemble du territoire national.