Berger Allemand

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici.

Boulevard Voltaire

Par Marie Delarue le 14/08/2013

Dixie est une bergère allemande qui, fidèle à sa race et sa réputation, a la dent dure et le croc batailleur. Se promenant sur une plage des Landes, à Hossegor, elle a mordu un garçonnet de 9 ans à la lèvre. L’enfant « cicatrise », nous dit-on, et les parents n’ont pas porté plainte. On leur a peut-être donné une petite enveloppe pour aider à faire passer le vaccin antirabique et les mauvais souvenirs. Le Parisien qui rapporte la chose n’en dit rien.

C’est que Dixie a une maîtresse illustre, une femme politique.

Stop ! Halte là ! Je vous vois venir d’ici… Non, ce n’est pas Marine Le Pen. Si c’était elle, vous en auriez autrement entendu parler.

Non, la maîtresse de Dixie est Michèle Delaunay, ministre des Personnes âgées. De mauvaises langues disent que sa bergère allemande, qui n’aime pas les uniformes étrangers à sa communauté, a déjà chiqué un policier. C’est une farceuse. Heureusement, comme tout est bien qui finit bien, on apprend que « pour ne pas que l’enfant soit traumatisé, lui et sa maman reverront ces jours-ci la ministre et son chien. »

Toutefois, Madame la Ministre, permettez ce conseil : quand vous irez visiter les vieillards, évitez d’emmener Dixie. A moins que vous n’ayez quelque dessein caché du côté de l’euthanasie…